Evénement UNESCO : « Les artistes et la mémoire de l’esclavage: résistance, liberté créatrice et héritage »

Evénement UNESCO…

Le 4 septembre dernier, j’ai eu l’honneur de participer à cet événement international qui s’est tenu à Paris, à la maison de l’UNESCO.
Ayant reçu l’invitation deux jours avant la date, le temps fut trop court pour publier un article sur les pages de mon blog.
Soit. La surprise ne fut que plus belle…
Cette journée faisait partie d’une longue liste d’événements, toutes comprises dans un projet de l’Unesco intitulé « La route de l’esclave ». Projet lancé depuis 1994.
Reçu en qualité d’intervenante par Monsieur Ali Moussa Iyé, chef de section au sein de l’Unesco, j’ai pris la parole durant la première session réservée à la littérature, aux côtés d’Alain Foix et Jacques Martial.
Durant une dizaine de minutes, j’ai expliqué devant un public venu nombreux, comment j’ai été inspirée par ce thème de l’esclavage, qui constitue la toile de fond mon roman.
Nous sommes les héritiers de notre Histoire. Et cette dernière reste pour moi une grande source d’inspiration… Un résumé en quelques mots de ma présentation…
Au terme de celle-ci, Jacques Martial (souvenez-vous : Inspecteur Bain Marie dans Navarro), a fait un récital d’un poème tiré de « Extraits du cahier d’un retour au pays natal ».
Une véritable performance durant laquelle, l’homme parut comme habité par un esprit venu des lointaines terres antillaises. Certainement celui d’Aimé Césaire…
L’assistance resta captivée par sa voix de stentor. L’artiste fut applaudit durant de longues minutes.
Bravo !
Malheureusement je ne pus assister à toutes les sessions de cette journée.
A treize heures, rattrapée par la dure réalité de ma vie de consultante, je quittai la maison de l’Unesco, le pas léger, et l’esprit empli de belles images.

Lien vers le site de l’Unesco: http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/dialogue/the-slave-route/when-artists-tell-the-memory-of-slavery-a-day-to-remember-at-unesco/
Unseco 2015 001Unseco 2015 001